Vous êtes ici : Accueil | Établissements | CAJ Edouard-Trubert

Centre d’accueil de jour Edouard-Trubert

Le Centre d’accueil de jour (CAJ) est créé à Montravel en 2008, pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés.

Baptisé le Centre Edouard-Trubert, du nom du président calédonien de la Croix-Rouge française entre 1944 et 1963, le CAJ propose un accompagnement des malades mais également de leurs familles, leur offrant un moment de répit et de repos afin de se ressourcer. Le personnel du centre, auxiliaires de vie sociale et aide médico-psychologique accueillaient au maximum 10 personnes, mais grâce aux travaux d'agrandissement des locaux en octobre 2014, la capacité d'accueil est passée à 15 personne par jour, du lundi au vendredi.

Les objectifs du centre visent à la fois les usagers et les familles. Pour les usagers, il s’agit en effet de prolonger le maintien à domicile tout en préparant à une éventuelle entrée en institution, de favoriser l'autonomie, de rompre et éviter la solitude et maintenir du lien social et d’entretenir une activité motrice et cognitive. Pour les familles, le CAJ offre un lieu de parole et de soutien à l'accompagnement au quotidien d'un parent atteint de la maladie d'Alzheimer ou apparentées. Il est aussi une alternative à l'institution en proposant une structure d'accueil de jour pour maintenir la vie de famille à domicile. Les journées sont rythmées par les temps de restauration, d'animation, de repas, et de repos, dans le respect du rythme et des habitudes de vie de chacun. Le défi quotidien est de respecter l'individualité dans la collectivité, l'aide aux personnes sans faire à leur place si elles en ont encore la capacité...

Le Centre d’accueil de Jour Edouard-Trubert
44 rue du Dr Collard, Montravel - Cité Pierre-Lenquette
98800 Nouméa
Contact mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 27 82 48

Pour en savoir plus, téléchargez le dépliant :
pdf CAJ - Dépliant de présentation

 Soigner, le cœur de métier de la Croix-Rouge française

L’action sanitaire de la Croix-Rouge française se déploie d’abord en faveur des soldats blessés durant la guerre de 1870, puis en faveur des populations civiles, à partir de 1884, lors de l’épidémie de choléra à Marseille. Dès lors, la Croix-Rouge ouvre ses premiers hôpitaux (1896) et dispensaires-écoles (1899).

A partir des années 1950, elle modernise ses établissements, favorise les petites structures pour une meilleure qualité de soins et d’accueil des familles. Elle ouvre des centres de rééducation fonctionnelle (1947) pour les personnes handicapées, des instituts médico-éducatifs, pédagogiques et professionnels (1955) et des centres d’aides par le travail (1974). Elle crée ensuite des structures de soins à domicile puis médicalise des maisons de retraite pour les personnes âgées dépendantes (1979) et ouvre ses premières unités de soins palliatifs en 1990. Aujourd’hui, la Croix-Rouge poursuit son engagement sanitaire et social, en alliant qualité des soins et accompagnement humain.

CAJ Musique

Travaux manuels, esthétiques, jeux de société, jardinage mais aussi musique sont au programme des activités proposées par le CAJ. ©Ch.A.-P./Rectiligne

CAJ Cuisine

Chaque jour, les résidents du CAJ participent aussi à la préparation du repas. Entrée pour les uns, dessert pour les autres… ©Ch.A.-P./Rectiligne

Lu 1934 fois Dernière modification le lundi, 29 janvier 2018 15:40